Lancement des travaux du Comité scientifique des Rencontres Sectorielles dédiées au secteur de l’Agriculture

Monsieur Siaka Minayaha COULIBALY, Directeur de Cabinet du Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER), a procédé au lancement des activités du comité scientifique dans le cadre des Rencontres Sectorielles, le mardi 19 septembre 2017, à l’Hôtel Tiama.

Lire la suite

Publicités

Comité technique de concertation : Etat et secteur privé planchent sur des préoccupations 

Le Comité de concertation Etat/ Secteur privé (CCESP) est inlassablement en quête d’une parfaite harmonie entre l’administration publique et le secteur privé. C’est toujours dans cette perspective que s’est tenue, hier, au Plateau, la deuxième réunion de l’année du Comité technique de concertation (CTC), qui est la première instance du CCESP.

Lire la suite

Redevances des droits d’auteurs : Signature d’un protocole d’accord entre le BURIDA et les faitières de l’industrie touristique dans le cadre des Travaux du Comité Technique de Concertation.

Suite à la mise à exécution depuis le  1er janvier 2017 de la perception de la redevance dite de  droits voisins par le Bureau Ivoirien des droits d’Auteurs ( BURIDA)  conformément aux dispositions de la loi numéro 2016-555 du 26 juillet 2016 relative au droit d’auteur et aux droits voisins et du décret n°2015-271 du 22 avril 2015 fixant les attributions, l’organisation et le fonctionnement du BURIDA,les faîtières de l’industrie touristique, à savoir la FENITOURCI et la FNIH-CI ont saisi le Comité Technique de Concertation.

Lire la suite

Edition N°13 du Twins Magazine

Twins magazine, dans cette treizième livraison, a décidé de lever le voile sur la politique industrielle de la Côte d’Ivoire.
C’est donc tout naturellement que la rédaction a associé “Goldfinger” afin qu’il nous dévoile sa feuille de route sur la question.
Laissons-nous aller à la lecture des pages qui suivent, pour nous imprégner de la finesse et du doigté de “Goldfinger” et de sa golden touch…Bonne lecture et à très bientôt.

COMMENT SAISIR LE CCESP POUR UNE PRISE EN CHARGE DE VOS PREOCCUPATIONS?

Pour une prise en charge de vos préoccupations en rapport avec l’Administration Publique,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP  via mail à comiteconcertation@yahoo.fr;  ccesp@aviso.ci; ccesp@ccesp.ci; ou par courrier (Adresse géographique): 2è étage Im AZUR Abidjan Plateau ou via la Plateforme en ligne (cliquez sur le logo SAISINE).

La Voix de l’Opérateur


Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

 ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056(057) / ccesp@aviso.ci

PUBLICATION DE L’ANNEXE FISCALE A LA LOI DE FINANCES PORTANT BUDGET DE L’ÉTAT POUR LA GESTION 2019.

Pour une prise en charge de vos préoccupations en rapport avec l’Administration Publique,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via 


Le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé, à travers le  Secrétariat d’État auprès du Premier Ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’État, vous informe de la publication de l’annexe fiscale à la loi de finances n° 2018-984 du 28 Décembre 2018, portant budget de l’État, pour la gestion 2019.

Les modifications apportées aux dispositions du code général des impôts par l’annexe fiscale 2019, concernent 36 articles regroupées en cinq (05) catégories de mesures. Ce sont :

I- Les mesures de soutien aux entreprises;

II- les mesures portant augmentation des recettes de l’État ;

III- Les mesures à caractère social ;

IV- les mesures de rationalisation et modernisation du dispositif fiscal;

V- Les mesures techniques.

De façon spécifique, ces mesures portent, entre autres, sur :

  • Les incitations fiscales au profit des petites et moyennes entreprises (PME), notamment à travers :
  1. L’exonération de la contribution des patentes au titre des cinq premières années suivant la date de création pour les PME réalisant un chiffre d’affaires de moins d’un milliard de francs ;
  2. L’exonération d’impôts et taxes pour les PME éligibles au code des investissements.
  • L’aménagement du taux de l’impôt sur les bénéfices des personnes physiques;
  • L’aménagement des taux du droit d’enregistrement en matière d’échanges d’immeubles;
  • L’aménagement du taux des droits d’accises sur les tabacs;
  • des mesures fiscales en faveur des exploitations agricoles qui se traduisent par la réduction du prélèvement de 2,5 à 1,5% pour les produits hévéicoles et l’ananas, sur la période de 2019 à 2021 ;
  • L’institution de la facturation électronique ;
  • L’aménagement des dispositions en matière de contrôle des prix de transfert;
  • L’aménagement des règles d’exigibilité de la taxe sur la valeur ajoutée des entreprises de télécommunications;
  • L’extension du champ d’application de la déclaration et du paiement des impôts par voie électronique ;
  • L’aménagement de la taxe spéciale pour la préservation et le développement forestier.

Pour toutes informations complémentaires, merci de contacter le Secrétariat d’État auprès du Premier Ministre chargé du Budget au 20 21 59 95.


Pour une prise en charge de vos préoccupations en rapport avec l’Administration Publique,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via 

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est la-voix-de-lopérateur800.jpg

Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

 ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056(057) / ccesp@aviso.ci

REGLEMENT DE LA DETTE INTERIEURE EN 2018.

Pour une prise en charge de vos préoccupations en rapport avec l’Administration Publique,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via R


Le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat /Secteur Privé, à travers la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique,  vous présente l’état des paiements réalisés en 2018, au titre de la dette fournisseurs de l’Etat et de ses démembrements.

Ainsi, au 27 décembre  2018, l’ensemble des décaissements réalisés en faveur des fournisseurs et prestataires de service de l’Etat, des Collectivités Territoriales et des Etablissements Publics Nationaux, s’élève à un montant global de 1 046,52 milliards de francs CFA, réparti comme suit :

  • 776,46 milliards de francs CFA pour les dépenses de l’Etat central ;
  •   99,50 milliards de francs CFA au titre des dépenses des Collectivités Territoriales (Districts, Régions et Communes) ;
  • 170,56 milliards de francs CFA pour les Etablissements Publics Nationaux.

Ces sommes ont été réglées au profit d’un nombre total de 10 029 fournisseurs et prestataires sur le territoire national. Elles se composent de :

  • 465,30 milliards de francs CFA de reliquat des dépenses liées à l’exercice 2017.
  • 581,22 milliards de francs CFA de dépenses au titre de la gestion 2018.

Par ailleurs, il convient d’indiquer que, sur l’ensemble des sommes allouées à l’apurement des créances des entreprises, un montant de 491,31 milliards de francs CFA représentant 47% de l’ensemble des paiements a été affecté aux dépenses de trois secteurs prioritaires de l’économie nationale suivant la répartition ci-après :

  • 208,76 milliards de francs CFA pour le secteur des Infrastructures Economiques ;
  • 211,47 milliards de francs CFA au titre de l’Education ; 
  • 71,09 milliards de francs CFA au profit du secteur de la Santé.

Pour toutes informations complémentaires, merci de contacter la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique au   20 30 90 20 / 20 21 35 77 : Email : info@tresor.gouv.ci.


Pour une prise en charge de vos préoccupations en rapport avec l’Administration Publique,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via  

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est la-voix-de-lopc3a9rateur.jpg

Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

 ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056(057) / ccesp@aviso.ci

DEFINITION ET ORGANISATION DES MANIFESTATIONS PROFESSIONNELLES A CARACTERE COMMERCIAL, INDUSTRIEL ET ARTISANAL EN COTE D’IVOIRE.

Pour une prise en charge de vos préoccupations en 
rapport avec l’Administration Publique,  avoir des informations ou
faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via 

Le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé (CCESP), à travers le Ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, vous informe de l’adoption en Conseil des Ministres du 06 juin 2018, du décret n°2018-546 du 06 juin 2018, portant définition et organisation des manifestations professionnelles à caractère commercial, industriel et artisanal en Côte d’Ivoire.

Ainsi, selon les dispositions du décret susvisé, la manifestation promotionnelle vise à faire connaître ou redécouvrir les produits et services connus sur le marché, dans certains cas, sans ventes directes et, dans d’autres, avec des ventes directes au grand public, à des prix réduits ou des prix promotionnels. Elle peut prendre la forme :

  • d’une foire commerciale ;
  • d’une semaine commerciale ;
  • d’une quinzaine commerciale ;
  • d’un salon spécialisé ;
  • d’une mission commerciale ;
  • d’une exposition.

Par ailleurs, l’organisation des manifestations promotionnelles requiert l’obtention de :

  • l’agrément :   les conditions d’obtention de l’agrément d’habilitation en qualité d’organisateur de manifestations promotionnelles sont définies par arrêté conjoint du ministre en charge du Commerce, du ministre de l’Economie et des Finances et du ministre technique concerné.
  • l’autorisation: les conditions d’obtention de l’autorisation pour l’organisation de manifestations promotionnelles sont déterminées par arrêté du ministre en charge du Commerce.

Les manifestations promotionnelles autorisées sont inscrites dans un calendrier  national de manifestations promotionnelles organisées en Côte d’Ivoire, tenu par le service des manifestations promotionnelles du ministère en charge du Commerce.

Pour terminer, toute violation des dispositions du présent décret expose l’organisateur de la manifestation aux sanctions ci-après déclinées, sans préjudice des sanctions pénales prévues par les dispositions légales en vigueur :

  • l’arrêt de la manifestation et la fermeture des locaux ou espaces l’abritant ;
  • la suspension ou le retrait de l’agrément ;
  • l’annulation de l’autorisation.

Pour toute information complémentaire, merci de joindre le Ministère du Commerce, de l’Industrie et  de la Promotion des PME. Tél: +225 20 22 95 28


Pour une prise en charge de vos préoccupations en 
rapport avec l’Administration Publique,  avoir des informations ou
faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via 

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est la-voix-de-lopc3a9rateur.jpg

Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

 ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056(057) / ccesp@aviso.ci

PARUTION DU 18è NUMERO DU MAGAZINE D’INFORMATIONS ECONOMIQUES TWINS.

Pour une prise en charge de vos préoccupations en
rapport avec  l’Administration Publique,  avoir des informations ou
faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via

Le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé (SE-CCESP), vous informe de la parution du dix-huitième numéro de son magazine d’informations économiques « TWINS ».

Édité en français et en anglais, le N°18 de TWINS vous propose :

  • « A LA UNE », Monsieur Amadou KONE, Ministre des Transports, qui fait un bilan des activités de son département ministériel et présente les grands chantiers à venir ;
  • « ACTU », avec la 3ème édition du Salon des Infrastructures d’Abidjan (SIA) 2018 qui invite à un aménagement du territoire en intégrant les réseaux intelligents ;
  • « TWINS EVENT » avec le lancement officiel des travaux de construction du 4ème pont d’Abidjan ;
  • « A LA RENCONTRE DE… » M. René DECUREY, Directeur général de Air Côte d’Ivoire qui présente un bilan satisfaisant après 6 ans d’existence et ambitionne de faire de Air Côte d’Ivoire, la compagnie leader d’Afrique de l’Ouest et du Centre ;
  • « FOCUS SUR LE CCESP » avec la 5ème édition des Rencontres Sectorielles dédiée au secteur des transports ;
  • « GRAND ANGLE » sur les projets ambitieux du Port Autonome d’Abidjan pour accompagner l’émergence de la Côte d’Ivoire ;
  • « LUCARNE » sur le projet filets sociaux productifs pour soutenir 35000 ménages pauvres ciblés ;
  • « TOUT SUR » avec l’Agence de Promotion de l’Inclusion Financière (APIF) qui présente ses stratégies pour une amélioration de l’inclusion financière en Côte d’Ivoire ;
  • « ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES » avec le secteur bancaire qui donne les chiffres du premier trimestre 2018 ;
  • « SANTE DE L’ECONOMIE » sur l’incubateur d’Abidjan qui a démarré ses activités.

Pour une prise en charge de vos préoccupations en
rapport avec  l’Administration Publique,  avoir des informations ou
faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via

LA VOIX DE L'OPERATEUR ECONOMIQUE

Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

 ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056(057) / ccesp@aviso.ci

VERSION ELECTRONIQUE DU TWINS N°18.

Cliquez sur la couverture pour télécharger ou lire la version intégrale.

Pour une prise en charge de vos préoccupations en
rapport avec  l’Administration Publique,  avoir des informations ou
faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en
Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via

LA VOIX DE L'OPERATEUR ECONOMIQUE

Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

 ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056(057) / ccesp@aviso.ci

TENUE DE LA CEREMONIE DE RESTITUTION DES TRAVAUX DE LA RENCONTRE SECTORIELLE DEDIEE AU SECTEUR DES TRANSPORTS.

Pour une prise en charge de vos préoccupations en 
rapport avec l’Administration Publique,  avoir des informations ou
faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en
Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via 


Le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé vous informe qu’il s’est tenu, le mercredi 12 décembre 2018, à la salle des fêtes de Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, la cérémonie de restitution des rencontres sectorielles dédiées au secteur des transports autour du thème : « Contribution du dialogue public-privé pour la performance du secteur des transports ».

Placée sous la Co-Présidence du Ministre de l’Economie et des Finances et du Ministre des Transports, cette activité a vu la participation au plus haut niveau des structures de l’Administration Publique, des Organisations Patronales  et syndicales du transport, des Partenaires au Développement, de la Société Civile et de la Presse.

Cette cérémonie a consisté à restituer les travaux réalisés de mai à octobre 2018,  au cours desquels le comité scientifique a procédé à l’examen de cent onze (111) préoccupations  recueillies auprès des organisations professionnelles des quatre composantes du secteur des transports que sont le maritime, l’aérien, le terrestre et le lagunaire.

Aussi, des recommandations fortes ont-elles été formulées, notamment en matière de (d’) :

  • professionnalisation et de renforcement des capacités  des acteurs ;
  • fiscalité et de parafiscalité ;
  • harmonisation pour l’application de certaines réglementations ;
  • accès au financement ;
  • problématiques spécifiques à certains secteurs des transports ;

Après des précisions sur certains sujets, le Ministre des Transports a, pour son intervention, tenu à rappeler aux différents acteurs, les reformes et actions engagées par l’État en vue de rendre les différents secteurs des transports compétitifs et à partager par la même occasion, les perspectives à court terme qui concernent :

  • l’amélioration du transport urbain de masse à travers la mise en circulation d’une nouvelle génération d’autobus de la SOTRA et la réalisation de la première phase BRT à Abidjan ;
  • l’attractivité de la plateforme aéroportuaire à travers la création de liaison directe Abidjan- Washington et Abidjan-Montréal ;
  • le renforcement de la sécurité routière à travers l’installation en cours de caméras pour réduire les infractions au code de la route et la construction de centres d’examen modernes théoriques pour l’obtention du permis de conduire ;
  • la mise en place d’une autorité régulatrice pour le transport routier.

Au terme de son intervention, le Ministre a rassuré l’ensemble des participants que les conclusions des travaux seront présentées en Conseil des Ministres et qu’un Comité de suivi sera mis en place pour leur mise en œuvre. 

Pour toute information complémentaire, merci de contacter le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé aux contacts en bas de page.


Pour une prise en charge de vos préoccupations en 
rapport avec l’Administration Publique,  avoir des informations ou
faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en
Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via  

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est la-voix-de-lopc3a9rateur.jpg

Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

 ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056(057) / ccesp@aviso.ci

TRANSPORT AÉRIEN EN COTE D’IVOIRE : UN SECTEUR EN PLEIN ESSOR



Vous avez une préoccupation, une observation ou une suggestion en liaison avec un des secteurs (aérien, maritime, routier et ferroviaire) des transports en Côte d’Ivoire? Faites-le savoir en renseignant le formulaire dédié via ce lien: RS_TRANSPORTS


Classée parmi les locomotives économiques  de l’Afrique de l’ouest, la Côte d’Ivoire dispose  d’infrastructures de grandes qualités notamment dans le  secteur aérien.

Dotée de trois aéroports internationaux possédant les infrastructures nécessaires pour accueillir tous types d’avions dont, les gros porteurs. Il s’agit de l’aéroport international Félix Houphouët Boigny situé à Abidjan dans la commune de Port-Bouët. Le plus grand aéroport ivoirien,abrite le siège de la compagnie aérienne Air Côte d’Ivoire. Avec une capacité d’accueil de deux millions de passagers par an, c’est plus d’un million et demi de passagers qui transitent par cet aéroport.

Le second aéroport avec une capacité inférieure à celui d’Abidjan, est l’aéroport de Yamoussoukro, qui permet d’accueillir des vols internationaux grâce à une piste d’atterrissage de plus de 3000 m. Quant à l’aéroport de Bouaké, il est à la fois un aéroport civil et militaire. Il a été réhabilité afin de développer les transports au sein de la Côte d’Ivoire.  Outre ces aéroports, de nombreuses villes du pays disposent elles aussi d’un aérodrome et de piste d’atterrissage. Ce sont entre autres Abengourou, Bocanda, Boundiali, Dimbokro, Ferkessédougou, Gagnoa, Korhogo et Man.

Notons que la Côte d’Ivoire est desservie par de nombreuses compagnies aériennes telles qu’Air France,Turkish Airlines, Royal AirMaroc, Air Algérie, Egyptair, Emirates, Corsair, Kenya Airways ainsi que Ethiopian Airlines. Cette dernière compagnie rallie aujourd’hui la Côte d’Ivoire aux Etats Unis par vol direct depuis officiellement le mois de mai 2018. Cette belle avancée est le fruit d’un accord signé le 10 janvier 2018 entre la Côte d’Ivoire et ladite Compagnie. Au nombre des objectifs de cette collaboration, figurent la facilitation des échanges et les partenariats économiques entre les deux pays ; la participation de la diaspora ivoirienne vivant aux Etats-Unis d’Amérique au développement du pays ; et surtout, le renforcement de la compétitivité de l’aéroport international d’Abidjan.

La question du transport aérien est un des axes majeurs de la 5ème édition des «Rencontres Sectorielles » dédiées au secteur des Transports et initiée par le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation État – Secteur Privé (CCESP).

La cérémonie de restitution des Rencontres Sectorielles prévue à cet effet, ce mercredi 12 décembre à partir de 14h30 au Sofitel Hôtel Ivoire portera sur le thème : « Contribution du dialogue public-privé à la performance du secteur des transports ». Cette rencontre qui verra la présence effective du Ministre Amadou Koné, Ministre des Transports, offrira l’occasion au comité scientifique mis en place de restituer les résolutions de leurs travaux.


Vous avez une préoccupation, une observation ou une suggestion en liaison avec un des secteurs (aérien, maritime, routier et ferroviaire) des transports en Côte d’Ivoire? Faites-le savoir en renseignant le formulaire dédié via ce lien: RS_TRANSPORTS


Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

 ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056 (057) / ccesp@aviso.ci

TRANSPORT FLUVIAL : SOTRA, STL, AQUALINES, CES SOCIÉTÉS QUI FLOTTENT SUR LA LAGUNE EBRIE


Vous avez une préoccupation, une observation ou une suggestion en liaison avec un des secteurs (aérien, maritime, routier et ferroviaire) des transports en Côte d’Ivoire? Faites-le savoir en renseignant le formulaire dédié via ce lien: RS_TRANSPORTS


«À Abidjan, 1,2 million de personnes ont besoin de se déplacer tous les jours.L’État n’avait pas d’autre choix que de concéder le transport lagunaire pour compléter l’offre publique », a confié une autorité gouvernementale à Jeune Afrique,tel qu’indiqué dans sa livraison du 28 juin 2017. Deux ans auparavant, le gouvernement ivoirien a pris la décision de libéraliser le secteur du transport fluvial, lors d’un conseil des Ministres, le 4 février 2015. Sonnant ainsi la fin du monopole du secteur par la Société des transports abidjanais (Sotra)depuis juillet 1964, c’est-à-dire cinquante-quatre ans après sa création, avec près de 30 mille passagers jour.

Dans la foulée, deux entreprises décident de jeter leurs navettes fluviales dans les eaux de la lagune abidjanaise. L’une de ces flottes est la Société de transport lagunaire (STL) appartenant à l’homme d’affaires ivoirien Adama Bictogo, actif dans le négoce et les services et également patron du groupe SNEDAI (Société Nationale d’Edition de Documents Administratifs et d’Identification). La concession entre l’Etat et la STL est de trente ans sous forme de construction-exploitation-transfert (BOT). L’autre entreprise, la Citrans (Compagnie Ivoirienne de Transport) – filiale du groupe financier Conad dont le patron est Zoumana Bakayoko, homme d’affaires ivoirien ayant des activités allant de l’agrobusiness (négoce de cacao, d’anacarde, distribution d’engrais…), les télécommunications en passant par l’immobilier. L’Etat de Côte d’Ivoire a signé pour vingt-cinq ans de concession sous forme BOT avec Conad.

 La STL a été le premier à lancer sa flotte de 16 bateaux sur la lagune en juin 2017. La société devrait acquérir 15 nouveaux bateaux-bus en 2018 et 14 en 2019 pour porter le nombre à 45. Elle compte deux gares opérationnelles et des quais (Treichville, Cocody Riviera, Plateau et Yopougon). 26 000 passagers sont transportés par jour contre 100 000 comme objectif final. L’investissement total prévu est de 45 milliards de FCFA, selon son directeur général, David Fofana.

Deson coté, dans la même année, Citrans débute ses activités avec 14,5 milliards de F CFA sur un investissement final de plus de 50 milliards de F CFA à partir de 2019, soutient le PDG Zoumana Bakayoko. La société se lance dans la conquête lagunaire avec 11 bateaux-omnibus sur 23 prévus pour atteindre plus de 100 000 passagers par jour contre 40 000 en ce moment via ses six gares (Plateau,Yopougon, etc.). Citrans propose une classe économique au prix de 200 F CFA,mais aussi des cabines VIP climatisées et équipées du wifi, pour un tarif de 500 F CFA. STL affiche la même fourchette de prix, mais échelonne les tickets en fonction de la longueur des trajets : 200 F CFA pour les plus courts et 500F CFA pour les plus longs.

Avec ces bateaux-bus, ce sont des moyens de transport ultra modernes de 150 à 240 places, répondant aux normes internationales en matière de sécurité et de confort qui flottent sur la lagune Ebrié à Abidjan. Depuis l’arrivée des navettes fluviales estampillées STL et Aqualines, le trafic fluvial connait une densité, et ce sont près de 90 mille ivoiriens qui sont transportés chaque jour.

Le transport fluvial est promis à un bel avenir, raison pour laquelle il figure au nombre des points inscrits à l’ordre du jour de la 5ème édition des «Rencontres Sectorielles » dédiées au secteur des Transports et initiée par le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation État – Secteur Privé (CCESP). La cérémonie prévue à cet effet, ce mercredi 12 décembre 2018 à partir de 14h30 au Sofitel Hôtel Ivoire portera sur le thème : « Contribution du dialogue public-privé à la performance du secteur des transports ».

Cette rencontre qui verra la présence effective de Monsieur Amadou Koné, Ministre des Transports, offrira l’occasion au comité scientifique mis en place de restituer les résolutions des travaux entre les acteurs privés et publics de ce secteur.                                                                                                                                               


Vous avez une préoccupation, une observation ou une suggestion en liaison avec un des secteurs (aérien, maritime, routier et ferroviaire) des transports en Côte d’Ivoire? Faites-le savoir en renseignant le formulaire dédié via ce lien: RS_TRANSPORTS


Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

 ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056 (057) / ccesp@aviso.ci