La Stratégie Nationale d’Exportation (SNE)

Un processus basé sur les intérêts des acteurs du secteur public et privé

Dans le souci de faire des exportations un moteur du développement économique et social, la Côte d’Ivoire s’est dotée d’une Stratégie nationale d’exportation (SNE). Elaborée avec l’appui technique du Centre de Commerce International (ITC), la SNE est une composante du programme d’appui au commerce et à l’intégration régionale (PACIR) de l’Union Européenne. Elle a été réalisée dans une approche participative intégrant le secteur privé et permet ainsi de consolider les liens entre le développement et la croissance socio-économique.

Construite autour de six secteurs prioritaires (caoutchouc et plastiques, anacarde, coton, textile et habillement, fruits tropicaux, manioc et dérivés, et les nouvelles technologies d’information et de communication), la SNE est conçue pour insuffler une nouvelle dynamique à l’économie ivoirienne et contribuer plus fortement à l’émergence de la Côte d’Ivoire.

Par ailleurs, afin d’éliminer les plus importantes contraintes et de renforcer la capacité d’exportation et la compétitivité des entreprises, la Stratégie met aussi l’accent sur cinq fonctions transversales dont l’accès aux financements, le développement des compétences à l’exportation, la gestion de la qualité et emballage, l’information et promotion commerciale, transport et facilitation des échanges. La mise en œuvre, la coordination et le suivi évaluation sont assurés par le Conseil National des Exportations, organe consultatif institué par décret le 18 juin 2014. Il a pour but de garantir le succès et la pérennité  de la SNE.

Présidant la cérémonie officielle de la présentation de la Stratégie Nationale d’exportation le 13 novembre 2014, Daniel Kablan Duncan, alors Premier Ministre, déclarait que la SNE a pour objectifs tout d’abord d’accroître la compétitivité des produits locaux en termes de qualité et de coût, mais également à travers la modernisation des systèmes d’exploitation. Ensuite diversifier les biens et services exportés par la Côte d’Ivoire par la mutation de son système de production vers des activités à forte valeur ajoutée. Enfin la stratégie envisage de faciliter le commerce extérieur par l’amélioration des opérations et de la logistique, mais également par le développement des compétences à l’exportation. Réduire les coûts de transactions pour soutenir les exportations à travers l’amélioration de l’environnement des affaires constitue le 4e et dernier objectif de la SNE.

En insistant sur l’intégration des nouvelles technologies dans les secteurs et les fonctions prioritaires, et dans le système d’éducation et de formation de la Côte d’Ivoire, la stratégie soutient une génération nouvelle d’individus et d’entreprises orientée à l’international et tournés vers l’avenir d’où la génération export 2020.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s