Dette intérieure fournisseur : Le Comité Technique de Concertation (CTC) se penche sur la question

La dette intérieure fournisseurs représente l’ensemble des créances dues aux entreprises et prestataires  de l’Etat central, des  collectivités territoriales et des Etablissements Publics Nationaux (EPN).

En Côte d’Ivoire, après l’atteinte du point d’achèvement de  l’Initiative PPTE, qui a permis d’apurer une part substantielle de la dette extérieure de l’Etat, le Gouvernement a réalisé un audit sur la situation de la dette intérieure accumulée dans la période 2001 à 2010 et a validé un stock de 152, 9 milliards de FCFA dont 98,3 milliards de dette fournisseur qui ont fait l’objet de l’établissement d’un plan d’apurement lors du Conseil des Ministres du 14 novembre 2013.

Toutefois, selon le Secteur Privé, la problématique des arriérés fournisseurs de l’Etat reste toujours pendante  et se pose avec beaucoup plus d’acuité  depuis janvier  2016, notamment en ce qui concerne  le respect du délai de paiement des restes à payer par le Trésor Public et  la célérité de la phase administrative de traitement des factures  dans le circuit d’exécution de la dépense publique.

Les difficultés de recouvrement des créances de l’Etat ont une incidence financière évidente sur la rentabilité et la compétitivité des entreprises adjutatrices de marchés publics.

Au plan macro-économique les difficultés rencontrées par ces entreprises sont de nature à entrainer un ralentissement économique dans les secteurs d’activités les plus affectés.

Face à cette situation, le Comité Technique de Concertation  en sa réunion du 23 mars 2017 a recommandé la mise  en place d’un Groupe de travail avec le Secteur Privé pour  cerner les pesanteurs relevant de la gestion de la dette intérieure fournisseurs , concilier les données sur le stock d’arriérés en cours et surtout soumettre des orientations pour une prise en charge efficace de cette question.

La prochaine réunion du Comité Technique de Concertation qui se tiendra le 20 juillet 2017 sous la présidence de Monsieur Adama KONE,  Ministre de l’Economie et des Finances permettra d’avoir les premières conclusions de ce Groupe de Travail sur la dette intérieure fournisseurs

Aussi, traduisant la volonté du Gouvernement d’apporter une réponse forte à cette problématique, le Premier Ministre lors du petit déjeuner débat du patronat a annoncé la décision d’injecter la somme de 232 milliards dans le cadre du règlement de la dette intérieure en vue de soutenir l’activité économique.

Fondant beaucoup d’espoir suite à cette décision, le Secteur Privé reste en attente des précisions sur les périodes et modalités de paiement de ce montant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s