Comité technique de concertation : Etat et secteur privé planchent sur des préoccupations 

Le Comité de concertation Etat/ Secteur privé (CCESP) est inlassablement en quête d’une parfaite harmonie entre l’administration publique et le secteur privé. C’est toujours dans cette perspective que s’est tenue, hier, au Plateau, la deuxième réunion de l’année du Comité technique de concertation (CTC), qui est la première instance du CCESP.

Cette rencontre était présidée par le ministre de l’Economie et des finances, Adama Koné. Le secrétaire exécutif du CCESP, Mariam Fadiga a présenté l’état d’avancement du traitement des 34 préoccupations collectées auprès du secteur privé, et le projet d’indicateurs de performance des travaux du cadre de concertation Etat/Secteur Privé. Ce dialogue Etat/ Secteur privé au niveau du CTC, vise aussi à préparer la prochaine réunion du CCESP qui a été annoncée par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly récemment. Après les échanges entre les deux parties, il en ressort plusieurs conclusions portant sur certaines préoccupations du secteur privé. A savoir la dette intérieure dont un séminaire sera organisée et réunira  les administrations publiques financières et les acteurs du privé pour examiner les pesanteurs relatives au traitement de la dette. Concernant la TVA sur les opérations assimilées  à des exportations de café-cacao, cette mesure a été suspendue par la Direction générale des impôts (DGI) et une solution sera trouvée dans l’annexe fiscal 2018. Sur la taxe sur le caoutchouc granulé, également des options de réaménagement seront analysées dans l’annexe fiscal 2018.  Pour les exportations des fonds de tasse, une proposition sera faite au Premier ministre en liaison avec  les ministères du Budget  et de l’Agriculture et tenant compte des suggestions des exportateurs et des usiniers locaux. La préoccupation portant sur les redevances du Burida a abouti à la signature d’un protocole entre le BURIDA et les faîtières de l’Industrie Touristique. « Le Premier ministre  a souligné la nécessité de renforcer le partenariat Etat- Secteur Privé, qui est  inscrit au rang des priorités du Gouvernement .Nous sommes donc ainsi interpellés sur la nécessité de consolider les acquis du cadre de concertation en œuvrant à un dialogue permanent axé sur la recherche de solutions consensuelles aux problématiques posées », a souligné le ministre de l’Economie et des finances. Il avait à ses cotés les ministres l’Agriculture, de l’Industrie, et de la Salubrité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s