PAIEMENT DE LA DETTE INTERIEURE FOURNISSEURS A JUILLET 2018.

Pour faire connaitre les atouts économiques de votre localité ou de votre domaine d’intervention,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via ce formulaire : LA VOIX DE L’OPERATEUR. 


Le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé, à travers la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP), vous présente l’état des paiements réalisés à JUILLET 2018, au titre de la dette fournisseurs de l’Etat et de ses démembrements.

Ainsi, il ressort, au 06 juillet 2018, que l’ensemble des décaissements réalisés en faveur des fournisseurs et prestataires de service de l’Etat, des Collectivités Territoriales et des Etablissements Publics Nationaux, s’élève à un montant global de 633,27 milliards de francs CFA répartis comme suit :

–           476,14 milliards de francs CFA pour les dépenses de l’Etat central ;

–           60,31 milliards de francs CFA au titre des dépenses des Collectivités Territoriales (Districts, Régions et Communes) ;

–           96,82 milliards de francs CFA pour les Etablissements Publics Nationaux.

Ces règlements ont été effectués au profit d’un nombre total de 9 617 fournisseurs et prestataires sur le territoire national :

–           465,30 milliards de francs CFA de reliquat des dépenses liées à l’exercice 2017 dont 67,47 Milliards payés aux prestataires de l’ex PPU (Programme Présidentiel d’Urgence) ;

–           167,97 milliards de francs CFA de dépenses au titre de la gestion 2018.

Il convient de noter que 44,66 % de l’ensemble des paiements, soit 282,84 milliards de francs CFA, ont été affectés aux dépenses de trois secteurs prioritaires de l’économie nationale:

  • 141,50 milliards de francs CFA pour le secteur des Infrastructures Economiques ;
  • 104,56 milliards de francs CFA au titre de l’Education ;
  • 36,78 milliards de francs CFA au profit du secteur de la Santé.

Pour toute information complémentaire, merci de joindre la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP)  au Tél : 20 30 90 20 / 20 30 52 30.


Pour faire connaitre les atouts économiques de votre localité ou de votre domaine d’intervention,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via ce formulaire : LA VOIX DE L’OPERATEUR. 

Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056 (057) / ccesp@ccesp.ci

copyright juillet 2018

Publicités

BILAN 2017 DES ACTVITES DU SECTEUR DES ASSURANCES.

Pour faire connaitre les atouts économiques de votre localité ou de votre domaine d’intervention,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via ce formulaire : LA VOIX DE L’OPERATEUR. 


Téléchargez T17

Le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé (CCESP), à travers l’Association des Sociétés d’Assurances de Côte d’Ivoire (ASACI) vous informe, qu’il s’est tenu, le 27 avril 2017, l’Assemblée Générale Ordinaire, présentant le bilan de l’exercice 2017 du secteur des assurances.

Au titre du bilan d’exploitation de l’exercice 2017, on peut retenir :

– 334,3 Milliards F CFA de chiffre d’affaires (CA) réalisés soit une progression de 9,2% par rapport à l’exercice 2016, répartis comme suit :

  • 149,2 Milliards F CFA pour l’Assurance vie soit une progression de 12,6 % par rapport à 2016, essentiellement portée par la branche individuelle avec les produits mixte et d’épargne ;
  • 185,1 Milliards FCFA, pour l’Assurance non vie soit une hausse de 6,6% par rapport à l’exercice 2016, tirée principalement par la banche santé ;

– 156,8 Milliards F CFA de prestations payées, en baisse de 3,5 % par rapport à l’année 2016, répartis comme suit :

  •  80,8 Milliards F CFA de prestations payées en Assurance vie soit une baisse de 13% par rapport en 2016, expliquée essentiellement par le recul des paiements en assurances collectives ;
  • 75,9 Milliards F CFA de prestations payées en Assurance Non Vie, soit une hausse de 9,1% par rapport à 2016 tirée essentiellement tirées par les branches Santé et Automobile ;

Au titre de la contribution des organismes particuliers d’assurance en 2017. 

Les contributions des organismes d’assurance et les contrôles d’attestation d’assurance automobile, s’établissent comme suit :

  • La contribution des assurés du Fonds de garantie automobile se chiffre à 670 Millions réalisés en 2016, soit 6,2% par rapport à 2016 ;
  • Le nombre de véhicules contrôlés en 2017 s’élève à 9 402 dont :

° 8 692 détenaient des attestations d’assurance authentiques et conformes à leur usage, soit 92,4% des véhicules contrôlés ;

° 325 véhicules possédaient des attestations non conformes à leur usage, soit 3,7% des véhicules contrôlés ;

° 385 véhicules n’étaient pas assurés soit 4,1% des véhicules contrôlés.

Au titre du bilan des sinistres, on retient que la charge des sinistres s’élève à 34 Millions en augmentation de 7,8% par rapport à 32 Millions enregistré en 2016.

A l’issue de l’Assemblée Générale, Monsieur  BAKAYOKO Saliou, DG de SUNU Assurances Vie CI a été élu nouveau Président de l’ASACI.

Pour toute information complémentaire, merci de joindre l’ASACI aux contacts suivants : Tel : (225) 22 48 81 27 / Fax: (225) 22 48 81 07 / Email: asaci@aviso.ci.

Téléchargez T17


Pour faire connaitre les atouts économiques de votre localité ou de votre domaine d’intervention,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via ce formulaire : LA VOIX DE L’OPERATEUR.  


Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056 (057) / ccesp@ccesp.ci

copyright juillet 2018.

PARUTION DU 17ème NUMERO DU TWINS MAGAZINE.

Pour faire connaitre les atouts économiques de votre localité ou de votre domaine d’intervention,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via ce formulaire : LA VOIX DE L’OPERATEUR. 


Le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé (SE-CCESP), vous informe de la parution du dix-septième numéro de son magazine d’informations économiques « TWINS ».

Édité en français et en anglais, le N°17 de TWINS vous propose :

  • « A LA UNE », la vision de Monsieur BABACAR Cissé Coordonnateur résident des Nations Unies et représentant résident du PNUD en Côte d’Ivoire, sur le cap des reformes à maintenir pour atteindre les Objectifs du Développement Durable ;
  • « ACTU », avec la croissance du secteur bancaire, la 9ème édition des bâtisseurs de l’économie ivoirienne et le conclave des opérateurs économiques continentaux à Abidjan ;
  • « TWINS EVENT » avec la mission du Fonds Monétaire Internationale (FMI), la rentrée solennelle de la Cour d’Appel de Commerce d’Abidjan, la 6ème édition du Twins Time, les activités du Premier Ministre, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, SEM. Amadou GON COULIBALY, l’Inauguration du 1er Vol direct Abidjan-New-York et le lancement de la 3ème édition du MIVA…. ;
  • « A LA RENCONTRE DE… » sur les activités du Cadre de Concertation présentées aux chefs de coopération des Partenaires au Développement ;
  • « PARTENAIRES » sur le programme de conformité et de vérification lancé par le Ministre en charge du Commerce ;
  • « ENTREPRENEURIAT » sur la session de sensibilisation sur le travail décent en entreprise initiée par le Bureau International du Travail (BIT) à l’attention des entreprises ivoiriennes ;
  •  « GRAND ANGLE » sur la tenue de la 7ème édition des Journées Nationales Promotionnelles des PME (JNPPME) ;
  • « TOUT SUR »  sur la tenue de la 1ère édition des Journées Nationales de la Micro-Finance ;
  • « ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES » avec la  présentation du programme  ‘Elite’ de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM);
  • « SANTE DE L’ECONOMIE » sur le programme d’informatisation des procédures dans la filière anacarde, l’optimisation des recettes fiscales et le renforcement des capacités des membres des Centres de Gestion Agrées ;

Le magazine « TWINS » est gratuit et disponible au SE-CCESP.

Pour toute contribution et information complémentaire, merci de joindre le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé aux contacts en bas de page.


 

Pour faire connaitre les atouts économiques de votre localité ou de votre domaine d’intervention,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via ce formulaire : LA VOIX DE L’OPERATEUR. 

Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056 (057) / ccesp@ccesp.ci

copyright juillet 2018.


 

SYSTÈME DE GESTION ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE POUR L’ANACARDE – SYGES ANACARDE.

Pour faire connaitre les atouts économiques de votre localité ou de votre domaine d’intervention,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via ce formulaire : LA VOIX DE L’OPERATEUR. 


annacarde 1

Le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé, vous informe de l’existence  d’un  progiciel de gestion pour les acteurs du secteur de l’anacarde, dénommé, Système de gestion environnementale et sociale pour l’anacarde-(SYGES Anacarde).

Le SYGES Anacarde  a pour but de permettre à toutes les entreprises de la transformation d’anacarde de disposer d’informations simples, pratiques et pertinentes quant aux procédures à suivre et aux investissements requis pour les aider à rendre leurs unités de transformation conformes aux normes environnementales et sociales.

Le SYGES Anacarde, conçu  avec l’appui du Groupe de la Banque Mondiale et en partenariat avec les différents acteurs que sont l’Agence Nationale de l’Environnement (ANDE), le Ministère de l’Industrie et des Mines et le Conseil du Coton et de l’Anacarde, comprend (02) deux sections et est structuré comme suit:

1 – Une première section qui présente un module public accessible à tout internaute et qui fournit quelques informations utiles, notamment :

  • Le cadre réglementaire et institutionnel du secteur de la transformation d’anacarde;
  • L’Etat environnemental des régions incluses dans le périmètre du projet ;
  • Les modèles de transformation de l’anacarde et les sources d’impacts ;
  • La documentation ainsi que la plateforme réservée aux adhérents.

2 – Une seconde section, uniquement accessible à un adhérent et qui permet de suivre le processus d’évaluation des unités de transformation afin d’avoir une idée des démarches à mener pour la mise en conformité aux normes environnementales et sociales.

Cette seconde section contient  des rubriques qui permettent de (d’) :

  • Décrire le fonctionnement de la plateforme et d’indiquer comment utiliser la plateforme étape par étape;
  • Créer un projet et accéder au formulaire de description du projet;
  • Evaluer le projet par la réponse à une série de questions « fermées » par « oui » ou « non ».

Accédez au SYGES Anacarde en cliquant sur  : http://sygesanacarde.monthoreb.org/

Pour toutes préoccupations et informations complémentaires, merci de joindre l’équipe du projet   aux contacts suivants : Tél +225 22 400 496 

 


Pour faire connaitre les atouts économiques de votre localité ou de votre domaine d’intervention,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via ce formulaire : LA VOIX DE L’OPERATEUR. 

Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056 (057) / ccesp@ccesp.ci

copyright juin 2018.


 

FORUM DU LOGEMENT SOCIAL, ECONOMIQUE ET STANDING.

Pour faire connaitre les atouts économiques de votre localité ou de votre domaine d’intervention,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via ce formulaire : LA VOIX DE L’OPERATEUR. 


Le comité de Concertation Etat Secteur Privé vous informe que se tiendra les 25, 26 et 27 juin 2018 à  la CAISTAB à Abidjan-Plateau, la 2ème édition du Forum du Logement Social, Economique et Standing « FILOSES » autour du thème « Relever les Défis du Logement en Afrique ».

Placé sous la Présidence de Monsieur Claude Isaac DE, ministre en charge de la Construction, cet événement vise à créer une plateforme de concertation entre les acteurs majeurs de la  chaîne foncière en vue de lever toutes les contraintes à la production de logements sociaux, économiques et standing.

Le FILOSES 2018 sera meublé de plusieurs temps forts, dont :

  • Deux (02) conférences thématiques:

– Conférence 1: « Relever les défis du logement en Afrique : cas de la Côte d’Ivoire»

– Conférence 2 : « Etat des lieux et financement du logement, facteur majeur de l’émergence en Côte d’Ivoire à l’horizon 2020»

  • Six (06) panels thématiques:

Panel 1: « Le rôle et l’apport des structures de contrôle et de la qualité dans les ouvrages du domaine BTP pour les logements sociaux, économiques et standing de qualité en Afrique»

Panel 2: « Les entreprises de promotion et construction immobilière face aux défis des logements sociaux, économiques et standing»

Panel 3: «  L’exonération fiscale et l’action des douanes en Côte d’Ivoire face aux défis du logement social, économique et standing»

Panel 4: « Développement de l’habitat et du logement en Côte d’Ivoire, comment juguler la problématique de la gestion en milieu urbain»

Panel 5: « Mécanisme et mode d’acquisition des logements sociaux, économiques et standing dans le cadre du programme présidentiel : réalités, forces, faiblesses et perspectives pour une meilleure accessibilité aux logements en Côte d’Ivoire»

Panel 6: « Engagement dans la promotion de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables »

  • Une table ronde autour du thème «  Développement, planification et engagement des banques et des structures de financement pour la promotion de l’habitat social et économique en Afrique en général et en Côte d’Ivoire en particulier »
  • Des rencontres « B2B », au cours desquels les professionnels présents pourront se rencontrer et créer de nouveaux liens commerciaux ;
  • Des visites de sites touristiques et projets.

Pour toute information complémentaire, merci de joindre l’agence Chambre Nationale des Promoteurs et constructeurs agréés de Côte d’Ivoire aux contacts suivants : TEL: +225 22 48 73 53 / 07 07 97 24.


Pour faire connaitre les atouts économiques de votre localité ou de votre domaine d’intervention,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via ce formulaire : LA VOIX DE L’OPERATEUR. 

Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056 (057) / ccesp@ccesp.ci

copyright juin 2018.

SITUATION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DE LA CÔTE D’IVOIRE A FIN MARS 2018.

Pour faire connaitre les atouts économiques de votre localité ou de votre domaine d’intervention,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via ce formulaire : LA VOIX DE L’OPERATEUR. 

Le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé, à travers la Direction Générale de l’Economie (DGE), vous prie de trouver ci-dessous, les informations relatives à la note de conjoncture qui présente la situation économique et financière de la Côte d’Ivoire au premier trimestre 2018.

Ainsi, il en ressort que les dynamiques des principaux agrégats sont caractérisées par une hausse générale des réalisations, comparées à celles de la période de 2017 :

 1- le secteur primaire inscrit une hausse des productions du café (+ 286,4%), de la banane (+5,7 %), du coton graine (+24,2%), du sucre (+2,1%) et par une baisse de la production de l’anacarde à                   (-28,3%) ; du cacao (-5,1%) et de l’ananas (-1,9%).

2- le secteur secondaire connait un début d’année favorable avec une hausse de l’activité industrielle (+5,5%) sous l’effet de la hausse de la production manufacturière (+ 9,1%). Les BTP enregistrent un accroissement de (+17,9%), en même temps que l’activité de la branche « Electricité, eau, gaz » qui croit modérément (+0,9%) tandis que l’industrie extractive recule (-  13,0%).

3- le secteur tertiaire enregistre une évolution favorable de l’ensemble de ses composantes. L’indice du chiffre d’affaires du commerce de détail (ICA) progresse de 12,6%, le transport aérien progresse de 4%, dû à une hausse du nombre de passagers commerciaux, le transport maritime progresse de 4,3%, le transport ferroviaire progresse de 16,4%. Le transport terrestre aussi connait une progression de 11,1% en lien avec le dynamisme de l’activité économique.

  • les finances publiques sont marquées par un gap des recettes totales et dons et par une sous consommation des dépenses totales et prêts nets. Le niveau de recouvrement des recettes et dons atteint est de 1092,3 milliards pour un objectif attendu de 1122,8 milliards, dégageant ainsi un gap de 30,6 milliards provenant principalement des recettes fiscales.
  • les échanges extérieurs de marchandises en commerce spécial et hors biens exceptionnels sont caractérisés par une baisse des exportations (-14,6%) tandis que les importations enregistrent une hausse de 10,6% en valeur. Il résulte un solde commercial excédentaire de 621,0 milliards, en régression de 43, 6% par rapport à l’excédent de mars 2017.
  • le marché du travail, notamment celui des emplois formels (Secteur Privé et Fonction Publique) est caractérisé par une création nette d’emplois de 62 56, soit une hausse de 6 ,8 % sur un an ;
  • la situation monétaire indique une progression des crédits ordinaires qui se situent à 1226,0 milliards, soit une hausse de 27,8% et un cumul des dépôts s’élevant à 484,8 milliards traduisant une hausse de 3,3% enregistré à la même période en 2017.
Pour toute information complémentaire, merci de joindre la 

 

DGE CITEL: +225 20 200 903 / 20 200 909

Pour faire connaitre les atouts économiques de votre localité ou de votre domaine d’intervention,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via ce formulaire : LA VOIX DE L’OPERATEUR. 

Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056 (057) / ccesp@ccesp.ci

copyright juin 2018.

DEMARRAGE DE LA PHASE PILOTE DU PROJET D’OPTIMISATION DE LA PROCEDURE DE DEDOUANEMENT DES VEHICULES USAGES.

Pour faire connaitre les atouts économiques de votre localité ou de votre domaine d’intervention,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via ce formulaire : LA VOIX DE L’OPERATEUR. 

Le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé, en collaboration avec la Direction Générale des Douanes Ivoiriennes (DGD), vous informe du démarrage de la phase pilote du projet d’optimisation de la procédure de dédouanement des véhicules usagés, dénommée « SYDAM Auto », depuis le 1er Juin 2018, pour une durée d’un (01) mois.

Ne sont concernés par cette phase pilote, que les véhicules usagés importés au Port autonome d’Abidjan, non déclarés avant le 1er juin 2018 et transportés par GRIMALDI (50134W) ou MEDITERRANIAN SHIPPING C. (MSC) (50054A), qui ont pour aconier TERRA.

Cette opération comprend les formalités suivantes :

  • Accès à la Plateforme SYDAM AUTO(Via le lien « https://sydamauto.douanes.ci » et un compte utilisateur.)
  • Création de la Fiche d’Identification et d’Evaluation SYDAM Auto(Via le compte utilisateur, pour l’identification et l’évaluation automatique du véhicule à importer.)
  • Formalités avant l’embarquement du véhicule(La création du dossier SYDAM Auto avec la fiche d’identification du véhicule sous le format d’une étiquette normalisée.)
  • Transfert du dossier au Commissionnaire en Douane Agrée (CDA) (Après le chargement du véhicule, le BL maritime et le transfert du dossier au CDA.)
  • Identification du véhicule (Au port d’Abidjan à travers son identification et la prise de photos pour le dossier SYDAM Auto et le rattachement des photos contradictoires)
  • Ouverture du dossier d’importation en Côte d’Ivoire (à partir du numéro de la fiche SYDAM Auto pour l’ouverture du dossier d’importation à CI Logistique.)
  • Edition de la déclaration en détail (A partir du numéro de manifeste et du BL SYDAM.)
  • Contrôle douanier du Port (Analyse du dossier par le vérificateur du Bureau des Douanes du Guichet Unique Automobile (BDGUA).)
  • Edition du bon de sortie du véhicule (Paiement des frais portuaires chez l’acconier et délivrance du Bon de sortie du port du véhicule.)
  • Formalités à la sortie du véhicule (Sous le regard des agents de Douane, avec une notification aux agents du BDGUA postés à l’entrée du parc sous douanes et à CIL.)
  • Formalités au parc sous douanes (par les agents du BDGUA, avec une notification envoyée à CIL, au Chef de bureau et au Chef de visite du BDGUA.)
  • Formalités au Guichet Unique Automobile (avec le contrôle technique, la pose de la plaque par la SITCA, et le contrôle de conformité carte grise – dossier SYDAM Auto).

Pour toutes informations complémentaires, merci de joindre la Direction Générale des Douanes aux contacts suivants : Tel : (+225) 20 25 15 00/20 21 25 93 — Fax : (+225) 20 25 15 14/20 22 05 68 — E-mail :direction.generale@douanes.ci — Site web : http://www.douanes.ci.

ou de télécharger la circulaire N° 1927 SEPMBPE/DGD/du 25 Mai 2018 via   CIRCULAIRE N°1927


Pour faire connaitre les atouts économiques de votre localité ou de votre domaine d’intervention,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via ce formulaire : LA VOIX DE L’OPERATEUR. 


Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056 (057) / ccesp@ccesp.ci

copyright juin 2018.

TENUE DE LA 7Ème EDITION DE LA JOURNEE NATIONALE PROMOTIONNELLE DES PETTES ET MOYENNES ENTREPRISES ET DE L’ARTISANAT 2018.


Pour faire connaitre les atouts économiques de votre localité ou de votre domaine d’intervention,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via ce formulaire LA VOIX DE L’OPERATEUR. 

————————————————————————————————————————————–

Le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé (CCESP), à travers le Fédération Ivoirienne des Petites et Moyennes Entreprises (FIPME) vous informe que la 7ème édition de la Journée Nationale Promotionnelle des Petites et Moyennes Entreprises et de l’Artisanat (JNPME-A) s’est tenue du 24 au 26 mai 2018, autour du thème« Sous-traitance, cotraitance et commande publique : quels impacts sur le développement des PME ivoiriennes et la création d’emplois ? ».

Placée sous le Haut Parrainage de SEM Amadou GON COULIBALY, Premier Ministre, représenté par Monsieur Souleymane DIARRASSOUBA, Ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, la JNPPMEA a été meublée par plusieurs activités, dont :

1- la signature de convention FIPME- Ordre des Experts Comptables de Côte d’Ivoire,

2- une conférence restitutive d’une étude analyse sur la commande publique en Côte d’Ivoire ;

3- les panels sur les thèmes suivants :

  • Panel 1 : Sous-traitance et marchés publics : leviers économiques pour les PME
  • Panel 2 : Règles et bonnes pratiques de la sous-traitance dans les marchés publics
  • Panel 3 : Développement des PME : peut-on s’appuyer sur la sous-traitance ?
  • Panel 4 : Financement des PME : rôle spécifique des banques
  • Panel 5: partage d’expérience : les modèles  tunisien et mauricien de développement de la sous-traitance ;
  • Panel 6: Débat final pour proposer des solutions réalisables : PME-ÉTAT-GRANDES ENTREPRISES-BANQUES;

Les échanges au cours de ces journées ont permis de (d’):

  • faire le diagnostic du degré d’accès des PME à la sous-traitance ;
  • améliorer l’appropriation des questions de sous-traitance par les PME ;
  • évaluer les incidences de la sous – traitance sur l’économie en général et la création d’emplois en particulier ;
  • réaliser des actions de sensibilisation et de plaidoyer auprès des PME et des grandes entreprises en vue d’obtenir leurs adhésions et plus d’engagements en faveur de la Charte ;
  • former des dirigeants de PME sur le cadre juridique existant : loi d’orientation, Charte de sous – traitance, décrets…
  • proposer un plan d’actions et un plan de suivi de la mise en œuvre de la Charte.

Des exposés des panélistes et de leurs échanges avec l’auditoire, ressortent les recommandations suivantes :

  • redynamiser la BSTP afin qu’elle puisse jouer pleinement son rôle de promotion de la sous- traitance ;
  • professionnaliser les dirigeants de PME pour faciliter leur accès aux marchés publics ;
  • organiser davantage les PME par corps de métiers ;
  • Procéder à la certification des PME locales ;
  • Accélérer l’opérationnalisation de l’observatoire des marchés ;
  • Mettre en œuvre la Convention entre l’Etat de Côte d’Ivoire et l’APBEF-CI pour le financement de la commande publique signée en 2015 ;
  • Sensibiliser les PME à Consulter les Cabinets spécialisés pour le montage de dossiers de financement ;
  • Sensibiliser les dirigeants de PME à l’ouverture de leur  capital  aux investisseurs  de la Bourse en vue d’assurer le développement  de leur entreprise sur le long terme.

images

Pour toutes informations complémentaires, merci de joindre la Fédération Ivoirienne des Petites et Moyennes (FIPME) au  aux contacts suivants :

  • Tel : (225) 22 41 20 17
  • 22 42 00 04
  • jnppmea@fipme.ci


Pour faire connaitre les atouts économiques de votre localité ou de votre domaine d’intervention,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via ce formulaire : LA VOIX DE L’OPERATEUR. 


Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056 (057) / ccesp@ccesp.ci

copyright juin 2018.

TENUE DE LA REUNION DU CONSEIL DE CONCERTATION.

 


Pour faire connaitre les atouts économiques de votre localité ou de votre domaine d’intervention,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via ce formulaire : LA VOIX DE L’OPERATEUR. 


Le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé, porte à votre connaissance qu’il s’est  tenu, le mercredi 23 mai  2018, à la Primature  une  réunion du Conseil de Concertation sous  la présidence du Ministre de l’Economie et des Finances, représentant le Premier Ministre, Président du Conseil de Concertation, et en présence des membres du Gouvernement et des principales organisations professionnelles du Secteur Privé.

Cette rencontre  a  été l’occasion de faire le point des dossiers examinés au cours de l’année 2017, notamment les préoccupations avec des avancées significatives pour leur résolution et celles en cours de traitement au sein des administrations publiques.

 1- les préoccupations avec les avancées significatives concernent :

  • la gestion de la dette intérieure marquée par le règlement à fin décembre 2017 d’un montant de 1117,86 milliards de FCFA et la titrisation sur 05 ans des passifs validés s’élevant à 291,12 milliards FCFA ;
  • la fiscalité dans la filière café cacao, avec la suppression de l’exemption de TVA pour certaines opérations ;
  • les redevances BURIDA, avec la signature d’un protocole d’accord entre le BURIDA et les faitières de l’industrie de l’hôtellerie autour d’une grille tarifaire pour le prélèvement des droits d’auteur ;
  • la lutte contre l’orpaillage clandestin, par l’intensification des actions de déguerpissements des sites clandestins (228 sites) et la délivrance d’autorisation d’exploitation minière ;
  • la compétitivité du prix du sucre pour les industriels, avec la mise en place d’un mécanisme d’autorisation dérogatoire pour l’importation du sucre ;
  • l’exportation de fonds de tasse marquée par la prise de mesures visant à un meilleur encadrement de cette activité à travers l’assujettissement des exportateurs à certains prélèvements professionnels et le plafonnement du volume de fonds exportés (10000 tonnes sur un an) ;
  • l’application du règlement 14 de l’UEMOA avec l’intensification de la lutte contre l’extrême surcharge des camions ;
  • la fiscalité environnementale, avec la préparation d’études complémentaires à l’initiative du Ministère en charge de l’Environnement et de la CGECI.

2- les préoccupations en cours de traitement peuvent être regroupées en 04 catégories :

  •  les préoccupations d’ordre fiscal ;
  • les préoccupations liées à la zone portuaire ;
  • les préoccupations d’ordre tarifaire concernant l’électricité, les procédures administratives d’impact environnemental et de traçabilité dans l’exploitation des ressources bois ;
  • le financement de la Chambre des Métiers.

Pour toute information complémentaire, merci de joindre le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat Secteur Privé aux contacts en bas de page.


Pour faire connaitre les atouts économiques de votre localité ou de votre domaine d’intervention,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP via ce formulaire : LA VOIX DE L’OPERATEUR. 

 


Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056 (057) / ccesp@ccesp.ci