VOC_TERRESTRE


Pour toutes Observations, Préoccupations ou Suggestions sur l’activité économique en Côte d’Ivoire? Saisissez-nous en cliquant sur le logo SAISINE


PARUTION TWINS MAGAZINE N°19.


Pour toutes Observations, Préoccupations ou Suggestions sur l’activité économique en Côte d’Ivoire? Saisissez-nous en cliquant sur le logo SAISINE


Le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé (SE-CCESP), vous informe de la parution du dix-neuvième numéro de son magazine d’informations économiques « TWINS ».

Édité en français et en anglais, le N°19 de TWINS vous propose :

  • « A LA UNE » avec Madame Gertrude Koné Kouassi, Directeur exécutif de l’UNETEL et Madame Rose Don-Mello, Directeur exécutif de l’UGECI, qui, à l’instar de bien d’autres dames, œuvrent discrètement et obstinément à la symbiose dans les rapports entre l’Etat et le secteur privé.                                                                                              
  • « ACTU », avec la 3ème édition de la Conférence Internationale sur l’Emergence de l’Afrique (CIEA) 2019 qui invite à un dialogue public- privé pour une émergence durable de l’Afrique ;
  • « TWINS EVENT » avec le lancement officiel de l’opération de la carte de commerçant ;
  • « A LA RENCONTRE DE… » Mme Aïcha Cherif, Secrétaire Générale de l’APCCI qui fait du dialogue public-privé la clé de la réussite de l’APCCI afin de se positionner comme acteur majeur de l’économie nationale;
  • « FOCUS SUR LE CCESP » avec le Dialogue Public-Privé consacré au secteur privé ;
  • « GRAND ANGLE » sur les états généraux de la jeunesse pour signer un nouveau pacte social ;
  • « LUCARNE » avec Béatrice Amoakan qui lutte pour sortir les PME de la précarité ; 
  • « TOUT SUR » avec l’annexe fiscale 2019 qui propose 5 grandes mesures pour le bonheur des entreprises et des populations ;
  •  « ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES » avec la 3ème édition de la Conférence Internationale sur l’Emergence de l’Afrique (CIEA) qui est consacrée sur le secteur privé et l’exclusivité, avec la transformation structurelle de l’économie à travers la mise en place d’un plan stratégique et avec les actions du gouvernement par la construction et réhabilitation des routes;
  • « SANTE DE L’ECONOMIE » sur les chiffres marquants le montant global du budget consacré à la Mobilité du grand Abidjan d’ici 2030 qui se lève à 1500 milliards de FCFA.

Le magazine « TWINS » est gratuit et disponible au SE-CCESP. Pour toute contribution et information complémentaire, merci de joindre le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé aux contacts en bas de page.


Pour toutes Observations, Préoccupations ou Suggestions sur l’activité économique en Côte d’Ivoire? Saisissez-nous en cliquant sur le logo SAISINE


Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

 ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056(057) / ccesp@aviso.ci

ANNEXE FISCALE 2019 : CINQ GRANDES MESURES POUR LE BONHEUR DES ENTREPRISES ET DES POPULATIONS.

Pour une prise en charge de vos préoccupations en rapport avec l’Administration Publique,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP  via mail à comiteconcertation@yahoo.frccesp@aviso.ciccesp@ccesp.ci; ou par courrier (Adresse géographique): 2è étage Im AZUR Abidjan Plateau ou via la Plateforme en ligne (cliquez sur le logo SAISINE).

Le Directeur Général des Impôts, Monsieur Ouattara Sié Abou était récemment face à la presse pour livrer le contenu de l’annexe fiscale 2019.  Elle comprend cinq ordres de mesures.

En premier lieu, les mesures de soutien aux entreprises, qui concernent les petites et moyennes entreprises, les secteurs agricoles, les transports et les transactions immobilières. Il a été notamment proposé, comme mesure d’incitation aux PME, de les exonérer de la contribution des patentes sur une période de cinq ans à compter de l’année de création.

De  plus, l’Etat a prévu de réduire de 25%  l’impôt foncier dû pendant deux (02) ans sur les immeubles nouvellement acquis pour les besoins de leur exploitation.  L’objectif de ces mesures, est de permettre aux PME ivoiriennes d’être plus compétitives.

En second lieu, l’annexe fiscale 2019 comprend également des mesures à caractère social, notamment à travers des dispositions en faveur de la formation des jeunes. Ainsi, l’Etat propose d’accorder un crédit d’impôt annuel de 25.000 FCFA par stagiaire aux entreprises passibles de l’impôt sur les bénéfices et qui assurent la formation des jeunes dans le cadre d’un stage. Mais il faut que l’entreprise accueille au moins deux (02) stagiaires élèves ou étudiants. Pour les PME qui accueillent quatre (04) ou cinq (05) stagiaires, l’Etat entend accorder un crédit d’impôt de 50.000 FCFA par stagiaire. Des crédits qui devraient permettre aux entreprises d’accueillir un plus grand nombre d’élèves ou d’étudiants dans leurs entreprises. Cependant, le bénéfice du crédit impôt est subordonné à la durée de stage qui est de six (06) mois maximum.

Trois autres mesures sont mises en œuvre. Il s’agit de la mesure de renforcement des moyens de l’Etat, des mesures de rationalisation et de modernisation du dispositif fiscal et les mesures techniques.

Le DG des Impôts a au cours de cette présentation révélé qu’en 2018 plus de 2.146 milliards FCFA ont été mobilisés sur un objectif de 2.170 milliards FCFA, soit 99% de l’objectif visé. Pour ce qui concerne l’impôt foncier 99,5 milliards FCFA ont pu être mobilisés sur un objectif de 100 milliards FCFA.

Pour une prise en charge de vos préoccupations en rapport avec l’Administration Publique,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP  via mail à comiteconcertation@yahoo.frccesp@aviso.ciccesp@ccesp.ci; ou par courrier (Adresse géographique): 2è étage Im AZUR Abidjan Plateau ou via la Plateforme en ligne (cliquez sur le logo SAISINE).


Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

 ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056(057) / ccesp@aviso.ci




PROJET POUR L’IDENTIFICATION, L’EDITION ET LA DELIVRANCE DE LA CARTE DE COMMERÇANT


Pour une prise en charge de vos préoccupations en rapport avec l’Administration Publique,  avoir des informations ou faire des propositions pour une amélioration de l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire? Saisissez le CCESP  via mail à comiteconcertation@yahoo.frccesp@aviso.ciccesp@ccesp.ci; ou par courrier (Adresse géographique): 2è étage Im AZUR Abidjan Plateau ou via la Plateforme en ligne (cliquez sur le logo SAISINE).


Le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé (SE-CCESP), à travers le Ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, vous informe du lancement officiel de l’identification, de l’édition et la délivrance de la carte de commerçant, le jeudi 20 décembre 2018, au Palais de la Culture de Treichville.

La mise en place du projet pour l’identification, l’édition et la délivrance de la carte de commerçant par le Ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, s’inscrit dans le cadre d’une meilleure structuration des activités commerciales.

Ainsi, les commerçants et entreprenants de Côte d’Ivoire bénéficieront d’une meilleure protection de leurs activités, d’un accès plus large au crédit et d’un meilleur accompagnement de l’Etat.

Le projet offre un ensemble de services adaptés aux besoins du secteur, notamment en termes d’accompagnement, d’assurance et de sécurisation des échanges.

Tel que défini par le Ministère, le projet comprend cinq composantes:

  • La gestion de projet ;
  • La sensibilisation et l’information publique ;
  • Le recensement, l’enrôlement biométrique et la distribution des cartes ;
  • L’intégration des solutions informatiques ;
  • La mise en place des services à valeur ajoutée.

Pour toute contribution et information complémentaire, merci de joindre le Ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME aux contacts suivants : 20 25 31 10/ info@sigcc.org


Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

 ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056(057) / ccesp@aviso.ci

TRANSPORT MARITIME : UN SECTEUR EN PLEINE « RÉINVENTION »

Vous avez une préoccupation, une observation ou une suggestion en liaison avec un des secteurs (aérien, maritime, routier et ferroviaire) des transports en Côte d’Ivoire? Faites-le savoir en renseignant le formulaire dédié via ce lien: RS_TRANSPORTS


Le transport maritime a et continue de contribuer fortement au développement économique de la Côte d’Ivoire. L’impact de ce secteur s’illustre par les activités des ports d’Abidjan et de San-Pedro. Ceux-ci sont une porte d’entrée pour les investisseurs locaux, étrangers et le vaste marché tournée vers l’hinterland. Conscientes de cet atout majeur et face à une compétition très rude des autres pays, les autorités ivoiriennes travaillent sans relâche, pour rendre les ports plus attractifs et compétitifs. Des missions sont périodiquement effectuées auprès de certains pays de l’Afrique de l’Ouest, pour les rassurer de la meilleure accessibilité des ports ivoiriens et des coûts de passage portuaires.  

Egalement,au niveau intérieur, le ministère des Transports, avec l’appui des autres ministères techniques ne cessent de travailler à rassurer et assouplir les démarches administratives des différents exportateurs, importateurs et usagers.

Au niveau institutionnel, le gouvernement  entreprend de nombreuses réformes pour redynamiser le transport maritime.  Ils’agit de l’adoption d’un nouveau code maritime, la promotion de la création de sociétés maritimes assurant le cabotage et le transport lagunaire par bateaux-bus,la création d’une flotte de navires battant pavillon ivoirien, le démarrage des travaux d’élargissement et d’approfondissement de la passe d’entrée du Vridi,pour permettre au Port d’Abidjan d’être le seul port d’Afrique de l’Ouest capable d’accueillir des bateaux de 25000 à 50000 tonnes. Plus, le remblai de 300 hectares dans le domaine du Port Autonome d’Abidjan (PAA), l’aménagement des quais du Port Autonome d’Abidjan, avec un tirant d’eau de 15 m nécessaire à l’installation du 2ème terminal à conteneur, la construction d’un terminal céréalier au Port Autonome d’Abidjan, le démarrage des travaux de construction d’un port minéralier intégré à San-Pedro, le démarrage des travaux de construction d’un nouveau terminal à conteneurs au Port Autonome de San-Pedro.Avec les nombreuses congestions, au niveau de la zone portuaire d’Abidjan, i lest prévu la construction d’un port sec avec une zone logistique et un parking poids lourds dans la zone PK 24, 25, 26 et la construction et le renforcement des voies de dessertes du Port d’Abidjan.

Tout ce plan vise à repositionner les deux ports ivoiriens, pour faire de la Côte d’Ivoire, un grand hub du transport maritime en Afrique. Le gouvernement entête, et le ministère des Transports au cœur de l’activité maritime devra toujours travailler de concert avec le secteur privé, pour une économie ivoirienne toujours plus performante.

C’est à juste titre que la 5ème édition des « Rencontres Sectorielles » est dédiée aux Transports avec une lucarne sur le secteur maritime le mercredi 12 décembre prochain au Sofitel Hôtel Ivoire à partir de 14h30. A travers le thème : « Contribution du dialogue public-privé à la performance du secteur des transports », le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation entre l’État et le Secteur Privé (CCESP), dans le cadre de sa mission principale de gestion du Dialogue Public-Privé en Côte d’Ivoire a initié depuis plus d’un trimestre, des échanges entre tous les acteurs de ce secteur. Le comités cientifique mis en place en vue d’examiner et de proposer des solutions aux préoccupations collectées auprès des acteurs privés du secteur des transports,va restituer les résolutions de leurs travaux au premier responsable de ce département, le Ministre des Transports, Monsieur Amadou Koné.


Vous avez une préoccupation, une observation ou une suggestion en liaison avec un des secteurs (aérien, maritime, routier et ferroviaire) des transports en Côte d’Ivoire? Faites-le savoir en renseignant le formulaire dédié via ce lien: RS_TRANSPORTS    

Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

 ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056 (057) / ccesp@aviso.ci

5ème EDITION DES « RENCONTRES SECTORIELLES »

LE SECTEUR DES TRANSPORTS A L’ÉPREUVE DE LA COMPÉTITIVITÉ

Vous avez une préoccupation, une observation ou une suggestion en liaison avec un des secteurs (aérien, maritime, routier et ferroviaire) des transports en Côte d’Ivoire? Faites-le savoir en renseignant le formulaire dédié via ce lien: RS_TRANSPORTS

————————————————————————————————————

Le secteur des transports ivoirien fait face à de nombreux défis malgré les efforts déjà consentis. Conscient des enjeux, le Ministre des Transports travaille à inscrire son secteur sur la voie de la modernité, de la compétitivité et de la durabilité. Le succès de cette entreprise appelle l’implication de toutes les parties prenantes.

Le transport en Côte d’Ivoire (terrestre, aérien, ferroviaire et maritime) connait un développement croissant. Les nombreuses réformes entreprises et mises en œuvre lui donnent un poids considérable dans sa contribution au développement de l’économie. Aujourd’hui, le transport représente entre 7% et 12 % du PIB.C’est donc un secteur vital pour la croissance dans notre pays. C’est à juste titre que le Gouvernement ivoirien, dans son Programme National de Développement (PND 2016-2020), l’a identifié comme l’une des priorités stratégiques de son développement économique.

C’est à juste titre que la 5ème édition des « Rencontres Sectorielles » est dédiée au secteur des Transports. Sous la conduite du Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation entre l’État et le Secteur Privé (CCESP),dans le cadre de sa mission principale de gestion du Dialogue Public-Privé en Côte d’Ivoire, le comité scientifique mis en place en vue d’examiner et de proposer des solutions aux préoccupations collectées auprès des acteurs privés du secteur des Transports, va restituer les conclusions de leurs travaux. Cette cérémonie se déroulera au Sofitel Hôtel Ivoire le Mercredi 12 décembre 2018, à partir de 14 h30 autour du thème : «Contribution du dialogue public-privé à la performance du secteur des transports ».

Elle vise à renforcer le dialogue public-privé autour de la Politique et des initiatives de développement du secteur des Transports afin de susciter l’implication des parties prenantes dans leur mise en œuvre et améliorer la compétitivité des différentes composantes du secteur. De façon spécifique, ils’agira au cours de cette rencontre de présenter les résultats des travaux du Comité Scientifique et recueillir les orientations du Ministre des Transports  pour solutionner les problématiques identifiées ; recueillir les contributions des acteurs privés du milieu des Transports pour la mise en œuvre de la politique et des réformes ;vulgariser la politique et les réformes entreprises par le Ministère des Transports en faveur des acteurs des transports.

Les différents échanges et partages d’expérience donneront de toucher les questions de l’accroissement de la mobilité dans nos grandes villes ; le développement des infrastructures portuaires ; la réglementation au niveau maritime ; le développement du hub aéronautique d’Abidjan ainsi que l’émergence de nouveaux pôles de croissance à l’intérieur du pays.

Cette présente édition des « Rencontres Sectorielles » est organisée par  le Secrétariat Exécutif du CCESP, en collaboration avec le Ministre des Transports et la co-présidence du Ministre de l’Économie et des Finances.

————————————————————————————————————

Vous avez une préoccupation, une observation ou une suggestion en liaison avec un des secteurs (aérien, maritime, routier et ferroviaire) des transports en Côte d’Ivoire? Faites-le savoir en renseignant le formulaire dédié via ce lien: RS_TRANSPORTS    

Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

 ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056 (057) / ccesp@aviso.ci