TRANSPORT AÉRIEN EN COTE D’IVOIRE : UN SECTEUR EN PLEIN ESSOR



Vous avez une préoccupation, une observation ou une suggestion en liaison avec un des secteurs (aérien, maritime, routier et ferroviaire) des transports en Côte d’Ivoire? Faites-le savoir en renseignant le formulaire dédié via ce lien: RS_TRANSPORTS


Classée parmi les locomotives économiques  de l’Afrique de l’ouest, la Côte d’Ivoire dispose  d’infrastructures de grandes qualités notamment dans le  secteur aérien.

Dotée de trois aéroports internationaux possédant les infrastructures nécessaires pour accueillir tous types d’avions dont, les gros porteurs. Il s’agit de l’aéroport international Félix Houphouët Boigny situé à Abidjan dans la commune de Port-Bouët. Le plus grand aéroport ivoirien,abrite le siège de la compagnie aérienne Air Côte d’Ivoire. Avec une capacité d’accueil de deux millions de passagers par an, c’est plus d’un million et demi de passagers qui transitent par cet aéroport.

Le second aéroport avec une capacité inférieure à celui d’Abidjan, est l’aéroport de Yamoussoukro, qui permet d’accueillir des vols internationaux grâce à une piste d’atterrissage de plus de 3000 m. Quant à l’aéroport de Bouaké, il est à la fois un aéroport civil et militaire. Il a été réhabilité afin de développer les transports au sein de la Côte d’Ivoire.  Outre ces aéroports, de nombreuses villes du pays disposent elles aussi d’un aérodrome et de piste d’atterrissage. Ce sont entre autres Abengourou, Bocanda, Boundiali, Dimbokro, Ferkessédougou, Gagnoa, Korhogo et Man.

Notons que la Côte d’Ivoire est desservie par de nombreuses compagnies aériennes telles qu’Air France,Turkish Airlines, Royal AirMaroc, Air Algérie, Egyptair, Emirates, Corsair, Kenya Airways ainsi que Ethiopian Airlines. Cette dernière compagnie rallie aujourd’hui la Côte d’Ivoire aux Etats Unis par vol direct depuis officiellement le mois de mai 2018. Cette belle avancée est le fruit d’un accord signé le 10 janvier 2018 entre la Côte d’Ivoire et ladite Compagnie. Au nombre des objectifs de cette collaboration, figurent la facilitation des échanges et les partenariats économiques entre les deux pays ; la participation de la diaspora ivoirienne vivant aux Etats-Unis d’Amérique au développement du pays ; et surtout, le renforcement de la compétitivité de l’aéroport international d’Abidjan.

La question du transport aérien est un des axes majeurs de la 5ème édition des «Rencontres Sectorielles » dédiées au secteur des Transports et initiée par le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation État – Secteur Privé (CCESP).

La cérémonie de restitution des Rencontres Sectorielles prévue à cet effet, ce mercredi 12 décembre à partir de 14h30 au Sofitel Hôtel Ivoire portera sur le thème : « Contribution du dialogue public-privé à la performance du secteur des transports ». Cette rencontre qui verra la présence effective du Ministre Amadou Koné, Ministre des Transports, offrira l’occasion au comité scientifique mis en place de restituer les résolutions de leurs travaux.


Vous avez une préoccupation, une observation ou une suggestion en liaison avec un des secteurs (aérien, maritime, routier et ferroviaire) des transports en Côte d’Ivoire? Faites-le savoir en renseignant le formulaire dédié via ce lien: RS_TRANSPORTS


Le Secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

 ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056 (057) / ccesp@aviso.ci

Publicités

FOFED 2018: Forum Femme et Développement.


Inscrivez-vous en cliquant sur l’annonce



FOFED 2018

Pour toute information complémentaire, merci de joindre la Fondation African Women Initiatives aux contacts suivants:

Tél: + 225 22 44 50 42 / +225 435 752 96 / +225 085 469 95 /

+225 088 622 68 / +225 484 009 01

Email: info@awifondation.org

E-DÉMARCHES ADMINISTRATIVES.

@iccesp_saisine

Bonjour,

Le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé (CCESP), à travers le Ministère de la Modernisation de  l’Administration et de l’Innovation du Service  Public et en collaboration avec le Ministère de la Communication  de l’Economie Numérique et de la Poste, vous informe du lancement du projet de dématérialisation des procédures administratives dénommée « e-Démarches Administratives ».

Ce projet qui concerne les cibles institutionnelles (Etats et ses démembrements) et non institutionnelles (Citoyen et les entreprises), consiste en la création d’un « guichet unique virtuel » qui diffuse l’information sur les procédures administratives et permet l’obtention en ligne des autorisations et documents administratifs.

« e-Démarches Administratives » s’inscrit dans le cadre du programme eGOUV et vise la modernisation de l’Administration Publique ainsi que l’amélioration de la qualité des services offerts aux citoyens.

A ce jour, le portail dédié (www.servicepublic.gouv.ci) décrit plus de 300 procédures administratives  dont 36 entièrement dématérialisées.

Les procédures dématérialisées concernent  quatre (04) ministères :

  • Le Ministère en charge de l’Education Nationale à travers la Direction des Examens et Concours (DECO) ;
  • Le Ministère du Tourisme à travers la Direction du Guichet Unique du Tourisme;
  • Le Ministère en charge de l’Agriculture à travers la Direction de la Production Végétale et du Contrôle de la Qualité;
  • Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique à travers le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Cocody.

Les prochaines étapes du projet se résument à la phase de généralisation du projet qui consiste à :

  • L’actualisation des procédures non encore dématérialisées ;
  • Le recensement de procédures ne figurant pas sur la liste des 300 ;
  • La dématérialisation progressive par vague des procédures recueillies.

Pour toute information complémentaire, merci de consulter le portail www.servicepublic.gouv.ci  ou joindre la Direction Générale de la modernisation de l’Administration au : Tél: (225) 20 21 13  24 / 07 85 23 80 / 07 77 59 12 / 09 01 35 97

 

Le secrétaire Exécutif

Mariam FADIGA FOFANA

Saisissez-nous : @iccesp ou faites connaitre les atouts économiques de votre localité ou de votre domaine d’intervention : OPCI

 

ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056 (057) / ccesp@ccesp.ci

copyright oct 2017.

logo jnp_signaturev2

Situation à date des règlements au titre de la dette « Fournisseur » 2017

@iccespv1.1

Bonjour,

Le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé (SE-CCESP), à travers le Ministère de l’Economie et des Finances, vous informe de la situation à date des règlements effectués au titre de la dette « fournisseur » 2017.

A la date du 28 juillet, un montant global de 231,1 milliards a été totalement décaissé au bénéfice des fournisseurs de l’État et ses démembrements selon:

  • l’enregistrement des dépenses budgétaires concernées dans les livres du Trésor Public et en instance de paiement chez les comptables publics ;
  • l’antériorité de la dépense avec une attention particulière aux maturités de plus de 90 jours, date d’exigibilité de la dépense.

Lire la suite

NEWSLETTER: COMPTE RENDU DU COMITÉ TECHNIQUE DE CONCERTATION DU 20 JUILLET 2017.

 


Saisissez-nous : @iccesp ou faites connaitre les atouts économiques de votre localité ou de votre domaine d’intervention : OPCI


Le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé (SE-CCESP),  vous informe de la tenue, le Jeudi 20 juillet 2017, de la seconde réunion du Comité Technique de Concertation (CTC) de l’année sous la présidence effective du Ministre de l’Economie et des Finances, Président du Comité Technique de Concertation avec la participation effective des ministres de l’Industrie et des Mines, de l’Agriculture et du Développement Rural, de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable.

La réunion s’est articulée autour des points d’informations et d’examens des dossiers.

Au titre des informations, le SE-CCESP a présenté l’état d’avancement du traitement des 34 préoccupations collectées auprès du Secteur Privé, ainsi que le projet d’indicateurs de performance des travaux du cadre de concertation Etat/Secteur Privé.

Concernant l’examen des dossiers, il ressort les principales conclusions suivantes :

  • Dette intérieure: le paiement des 232 milliards annoncé par le Premier Ministre au cours du petit-déjeuner débat du Patronat a démarré ; les détails de l’opération seront communiqués aux organisations professionnelles du Secteur Privé ;

 

  • TVA sur les opérations assimilées à des exportations de café-cacao : la mesure de suppression de l’exemption de la TVA de l’annexe fiscale 2017 a été suspendue par la DGI. Une solution définitive sera proposée dans l’annexe fiscale 2018 ;

 

  • Taxe sur le Caoutchouc Granulé : les options de réaménagement de cette taxe proposées par la CGECI seront analysées dans l’annexe fiscale 2018 tout en veillant à préserver les marges des producteurs dans la fixation du prix d’achat du Caoutchouc ;

 

  • Exportations de fonds de tasse : une solution sera proposée au Premier Ministre par le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural. Elle tiendra compte de la capacité d’absorption de la production par les usiniers locaux, de l’équité entre usiniers et exportateurs de fonds de tasse dans le paiement des cotisations et divers prélèvements de la filière et des mesures d’accompagnement nécessaires au soutien de la transformation locale ;

 

  • Redevances BURIDA : un protocole d’accord a été signé entre le BURIDA et la FNIH-CI et la FENITOURCI à l’issue de travaux présidés par le Ministère de la Culture et de la Francophonie en liaison avec le Ministère du Tourisme et le SE-CCESP.

 

Pour toute information complémentaire, merci de contacter le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat Secteur Privé aux contacts affichés en bas de page.


Saisissez-nous : @iccesp ou faites connaitre les atouts économiques de votre localité ou de votre domaine d’intervention : OPCI


ENSEMBLE POUR UNE ECONOMIE PERFORMANTE

www.ccesp.ci / +225 20 221 125 – +225 20 242 056 (057) / ccesp@ccesp.ci

copyright juillet 2017.

 

Redevances des droits d’auteurs : Signature d’un protocole d’accord entre le BURIDA et les faitières de l’industrie touristique dans le cadre des Travaux du Comité Technique de Concertation.

Suite à la mise à exécution depuis le  1er janvier 2017 de la perception de la redevance dite de  droits voisins par le Bureau Ivoirien des droits d’Auteurs ( BURIDA)  conformément aux dispositions de la loi numéro 2016-555 du 26 juillet 2016 relative au droit d’auteur et aux droits voisins et du décret n°2015-271 du 22 avril 2015 fixant les attributions, l’organisation et le fonctionnement du BURIDA,les faîtières de l’industrie touristique, à savoir la FENITOURCI et la FNIH-CI ont saisi le Comité Technique de Concertation.

Lire la suite